Présence / Mouvementé

être au monde, croître. tenir debout. tenir en appui sur le sol, tenir dans le vent. ne pas pouvoir vraiment s’appuyer sur des lois humaines, sur des façons de vivre ici. alors s’appuyer sur le coeur noir du monde. le mouvant du monde. en appui sur l’instable et le changeant.

lieu de l’incertain – s’aventurer – garant d’une impossibilité à la fixité, 
être en étrangeté et en intimité 
être en processus 

circulation et respiration de l’être, présence pleine et densité, intérieure et extérieure, relation aux choses. frontière mouvante. forces contraires, oscillations de l’être sans cesse en train de se rééquilibrer pour tenir. là où au détour d’un méandre ou d’un orage, au contact d’un cerf, il continue de croître.

Il marche sur une terre burinée par les vents par les mers, lui-même sa matière est formée déformée par les rivages qui l’abordent et qu’il aborde. les énergies qui le traversent, l’abîment et le transportent. matière burinée parce qu’elle est mouvementée et mouvante. travaillée, érodée. de dedans et de dehors. de là émane beauté et poésie.

en passer par le corps. par lui et son intelligence d’être au monde / rapport au sacré. intelligence et beauté animale. confiance. des passages. passerelles, jetées, ponts – entre les mondes. trouver la puissance d’être. rouge et vive.